Diffusion en cours

PLACE -_TAMARA AL SAADI (Cie La Base)
Genre: 
Théâtre (à partir de 12 ans)
Cie La base Co prod Comédie de St Etienne/ Ecam Kremlin Bicêtre/ Soutiens Théâtre de Chelles, Bastille, la Loge
Durée: 
1h25

 

TEXTE et MISE EN SCÈNE Tamara Al Saadi
AVEC David Chausse, Yasmine Nadifi, Françoise Thuriès, Ismaël
Tifouche, Roland Timsit, Marie Tirmont, Mayya Sanbar et un enfant
COLLABORATION ARTISTIQUE Justine Bachelet & Kristina Chaumont
SCÉNOGRAPHIE Alix Boillot
CONCEPTION LUMIÈRES Nicolas Marie
CONCEPTION SON Fabio Meschini
COSTUMES Pétronille Salomé

 

> PHOTOS SPECTACLE
 (Téléchargement direct)

Résumé
Yasmine ne sait plus lire. Un enfant aux allures de thérapeute l’invite à retraverser son histoire afin de comprendre ce qui lui arrive. On découvre alors l’arrivée de Yasmine à Paris et son chemin jusqu’à l’âge adulte. Un aller-retour incessant entre une cellule familiale coincée dans un espace-temps figé, Bagdad, la guerre, les souvenirs… et une société française méconnue, qu’elle doit découvrir par ses propres moyens. Afin d’exister dans ces deux mondes antagonistes, Yasmine est contrainte de se dédoubler. Le public complice accompagne la jeune femme dans les moments marquants de son existence, témoin de sa dualité, des rouages de l’assimilation, d’un combat pour trouver sa place.
Presse

“Simple, clair, lumineux, monté avec une pauvreté et une radicalité de moyens assumées,
joué avec liberté, Place empoigne l’aujourd’hui de nombre de réfugiés, nous y intègre
avec pudeur, sans esbroufe. La plus forte émotion d’un festival 2018 d’une grande
diversité de formes, d’ambitions, de regards. Ce dixième anniversaire était bel et bon. “
Fabienne Pascaud, TELERAMA
“Double prime à l’émotion : « Place », le sobre et poignant spectacle de Tamara Al
Saadi a été couronné à la fois par le jury professionnel présidé par Charles Berling (*)
et par le jury lycéen du Festival du théâtre émergent Impatience, mercredi 12 décembre
au soir au Théâtre de Gennevilliers. Peu d’effets, pratiquement aucun jeu de lumières
dans cette pièce à fleur de peau qui raconte les difficultés d’une jeune Irakienne ayant
fui son pays en guerre pour trouver sa « place » dans une société française sclérosée.
On reste scotché au texte, qui subtilement évoque le tiraillement de l’héroïne entre sa
famille retranchée dans l’exil et son jeune amant français qui ne la comprend pas.
Les personnages sont joliment campés par des comédiens dirigés au cordeau. La jeune
Tamara Al Saadi, qui signe le texte et la mise en scène, soigne les contrastes : la mère
(super Françoise Thuriès) semble sortie d’une tragédie antique, alors que les enfants
se disputent au sujet de « Rambo » et de « Dragon Ball Z ». Quant au rôle de l’héroïne,
il est dédoublé pour évoquer la part irakienne et la part française qui s’affrontent dans
sa psyché. Le moment où les deux Yasmine chantent en choeur « Il n’y a pas d’amour
heureux » d’Aragon mis en musique par Brassens arrache les larmes. “ LES ECHOS

Photos
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Place-Tamara Al Saadi-Crédits photos Baptiste Muzard
Calendrier

FESTIVAL d'AVIGNON- THEATRE DU GYMNASE SAINT JOSEPH: vendredi 19, samedi 20, dimanche 21 juillet à 15h