ACTUALITES

Bonjour (prenom) (nom),

Trois spectacles de Pierre Guillois : AU GALOP  de Stéphanie Chêne dans le cadre  de deux festivals, (Des) illusions à Paris au  MONFORT, et SPRING à Rouen et Cherbourg. « S’allient vigueur et tendresse dans ce spectacle poignant qui conjure le sort. » LE MONDE. OPERAPORNO : « défie les lois du genre opératique en faisant d’un week-end en amoureux la trame d’une comédie trash et hilarante. Elargit franchement le spectre de la comédie. » LA TERRASSE. BIGRE/Rajout d’une nouvelle période de tournée : fin novembre 18 et février 19. Contactez-moi.

LOVELESS, mise en scène de Yann Dacosta : la brutalité de la vie particulière dans ces témoignages de prostituées qui s’était enfermées dans l’église de St Nizier à Lyon. Un droit à la dignité !

A LA TRACE d’Alexandra Badea mise en scène de Anne Théron. « Un spectacle Immense est à voir au TNS. L’âme humaine palpite sur le plateau, tout comme cogne parfois le cœur ! » DNA « La metteuse en scène de livrer la pleine mesure de son talent, en inventant ici pour le public, un film et un objet de plateau à la syntaxe cinématographique : scènes de théâtre et de cinéma alternent avec grâce ». Véronique Hotte

CENT METRES PAPILLON de et avec Maxime Taffanel mise en scène de Nelly Pulicani. La performance magnifique d’un acteur qui était nageur de haut niveau qui raconte la nage, la compétition, l’entrainement, l’eau… Il nage devant nous. Saisissant dans sa physicalité.

CYRANO mise en scène de Lazare Herson-Macarel.  L’intention festive explose sur le plateau avec cette troupe de jeunes comédiens. Pleins d’une énergie débordante, les dix acteurs investissent leurs personnages avec une ardeur, une  générosité,  une flamme, une fougue communicante ! « La troupe est unie, homogène, galvanisée par un metteur en scène malin, et mené par un Cyrano plus âgée, solide et nuancé, Eddy Chignara ; musique, mouvements, diction claire,  la douzaine de comédiens ne manque ni de charme, ni de finesse. » LE FIGARO.  « C’est un chant à la vie, au courage du coeur. Un chant terrible à l'incompréhension, à l'interdit, au doute de soi qui se porte comme un habit intérieur. » Un spectateur.

L’ABATTAGE RITUEL DE GORGES MASTROMAS « Chloé Dabert  a le sens de l’espace, le goût du rythme, et elle sait diriger les acteurs. » LE MONDE » A travers un espace plutôt minimaliste, Chloé Dabert monte le texte bizarre comme une « télé-réalité », drôle et caustique. Energiquement jouée, la fable apparemment simple réveille et sème alors le trouble. » TELERAMA. Fabienne Pascaud.

L’HERITIER DE VILLAGE de Marivaux mise en scène de Sandrine Anglade : un regard joyeusement ironique porté sur la crédulité et l’hypocrisie des hommes confrontés à plus grand qu’eux : une noyade dans la richesse virtuelle.

A très bientôt! Séverine.